Union Sauvegarde Santerre

Les projets éoliens suscitent de plus en plus d'opposition dans les campagnes.... À Parpeville, dans l'Aisne, le maire et son conseil municipal sont en désaccord quant à un projet envisagé sur le territoire de la commune.

En Picardie, on fait pousser des betteraves et des éoliennes... Or ces équipement suscitent de plus en plus d'aigreur dans nos campagnes. Des collectifs se montent, des municipalités se divisent... C'est le cas à Parpeville, dans l'Aisne, où le maire et son conseil sont à couteaux tirés. Le conseil municipal s'oppose à l'unanimité à un projet d'éolienne proposé par un promoteur allemand. Le maire, lui, aurait signé en son nom et sur ses terres personnelles une autorisation de bail sans en parler à son conseil municipal.

Conflit d'intérêt "Le problème aujourd'hui se situe au nivau de l'intérêt d'installer autant de parcs éoliens autour de la ville au détriment de la population et ce pour le bénéfice d'un ou deux grands propriétaires terriens. Il y a confusion entre ses intérêts personnels et l'intérêt général", s'indigne Jean-Louis Doucy, membre de l'association "Vent de folie". Le mairie, elle, n'a pas souhaité s'expliquer. La seule information que nous avons obtenue est un message téléphonique du maire Eric Marchand : "Le conseil municipal a refusé la réunion publique d'information et a refusé de débattre. Je n'ai rien à ajouter".


Parpeville : le maire seul face aux anti-éolien

Dans l'Aisne, près de 600 mâts sont déjà construits ou à l'étude. C'est un des départements où l'éolien est le plus développé, après la Somme, la Marne, le Pas-de-Calais et l'Aube.