Union Sauvegarde Santerre

Mentions légales
Le site www.unionsauvegardesanterre.fr est édité par l'association Union pour la Sauvegarde du Santerre, association loi 1901 déclarée en préfecture de la Somme, inscrite au répertoire National des Associations sous le n° W803001600 et publiée au J.O. du 11 avril 2015. Son siège social est situé à l'adresse suivante :
Union pour la Sauvegarde du Santerre
1 Rue du Château
80170 WARVILLERS
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Le site est hébergé chez OVH

 

Droits de propriété du site
Les informations diffusées sur le site www.unionsauvegardesanterre.fr sont la propriété de l'association Union pour la sauvegarde du Santerre. La diffusion intégrale ou partielle sur des sites Internet privés de documents scientifiques (articles, fiches techniques…), sans accord de l'assocation Union pour la sauvegarde du Santerre, est interdite. La modification ou l’altération de ces informations est également interdite. Malgré toute la rigueur apportée au contenu du site www.unionsauvegardesanterre.fr, Union pour la sauvegarde du Santerre ne peut être tenue responsable des informations publiées. D’une manière générale, l’association Union pour la sauvegarde du Santerre ne saurait garantir la qualité et la compatibilité du site à un usage spécifique, ni que le site soit exhaustif ou dépourvu de toute erreur. Toute utilisation d’information doit faire l’objet d’une demande d’autorisation auprès de Union pour la sauvegarde du Santerre (contact (at) unionsauvegardesanterre (dot) fr). Celle-ci sera accordée si sa finalité est conforme à l’engagement de l’association. La mise en place de liens hypertextes vers des pages ou des documents diffusés sur le site www.unionsauvegardesanterre.fr est autorisée si les liens garantissent la possibilité d’identifier l’origine du document. Les utilisateurs sont responsables de l’usage qu’ils en font, conformément aux réglementations en vigueur (loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, dite « Loi Informatique et Liberté »).

 

Loi informatique et Libertés
La délibération n°2006-130 du 09/05/2006 dispense les associations à but non lucratif régies par la loi du 1er juillet 1901 de déclaration des traitements relatifs à la gestion des membres et donateurs. Le traitement de données personnelles ne fait donc pas l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). La dispense prévoit que seules peuvent être enregistrées les données relatives à l’identité, l’identité bancaire, vie associative à l’exception des données sensibles telles que les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses, l’appartenance syndicale, l’état de santé ou la vie sexuelle des personnes, les infractions, condamnations ou mesure de justice. Ces données ne peuvent être conservées au delà de la démission ou de la radiation du membre (sauf s’il fait la demande contraire) et pour les donateurs au-delà de deux sollicitations restées infructueuses.
Union pour la sauvegarde du Santerre s’engage à préserver la confidentialité des informations éventuellement fournies en ligne par l’internaute qui ne seront pas utilisées par d’autres entités que l’association Union pour la sauvegarde du Santerre. Conformément à l’article 34 de la loi « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978, l’utilisateur dispose d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données éventuelles qui le concernent.
  • Aujourd'hui

    Aujourd'hui

    L’objectif du gouvernement est d’augmenter la part des énergies renouvelables de 13% à 20% d’ici 2020. L’objectif est incitatif et non soumis à contrainte ou pénalités de l’Europe s’il n’est pas atteint… Sur Warvillers, la Lire la suite
  • Demain

    Demain

    Depuis, la société ENERGIE TEAM a déposé sa demande d’autorisation unique pour l’exploitation de 10 éoliennes nos territoires de Warvillers, Méharicourt et Rouvroy en Santerre ! Nos élus ne nous ont même pas consultés... La population Lire la suite
  • Pourquoi pas ?

    Pourquoi pas ?

    Pourquoi pas ? La volonté est de densifier les parcs existants, ce qui rend très difficile toute démarche d’opposition. Les lignes électriques actuelles sont à saturation, pour transporter l’électricité des aménagements devront être réalisés... Si on Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3